Castaner à l’Intérieur : des milliers d’armes et des tonnes de drogue ont été volontairement déposées par les délinquants dans les commissariats… en 24h.

Celui que les ministres appelaient affectueusement “le discret” a montré ses capacités à rendre le pays plus sûr pour toute la population des quatre coins de France métropolitaine, mais également pour les habitants des DOM-TOM et des villes tenues par les extrémistes politiques ou religieux.

A peine nommé à l’intérieur, Christophe “Le Marseillais” Castaner a déjà considérablement modifié l’atmosphère sécuritaire de la France. Plus un seul trafiquant n’ose commercialiser son crack, son cannabis et autres sachets de cocaïne ou d’héroïne. Plus un seul importateur ne se risque à envoyer ses rutilants bolides dans des go-fast. Idem pour les receleurs d’armes à feu et autres cigarettes de contrebande. “Plus moyen d’acheter ne serait-ce qu’un petit mégot de cigarette de contrebande. Voyez par vous-même, Barbès-Rochechouart est vide, pas un vendeur à la sauvette de clopes importées d’Algérie”, se désole un parisien. Il ajoute, “même pas moyen de me tourner vers le shit. Les dealers ont tout balancé dans les chiottes, dès qu’ils ont su que Castaner est devenu ministre de l’Intérieur”.

“Comme on croque des croûtons dans une soupe au pistou”

Christophe Castaner, qui a vécu près de 2 ans à Marseille, avait côtoyé de grandes figures du grand banditisme, quand il faisait ses parties de poker. “On a connu Castagneur il y a longtemps, quand il jouait au poker. Comment ?. Oui. Je vous parle bien de Castaner. Entre nous, on le surnommait ‘Castagneur’. Personne ne bronchait devant lui. Même l’intrépide Lulu la Gachette baissait les yeux quand il jouait contre lui aux cartes. Et Lulu la Gachette, c’était pas un tendre. Demandez à Jojo la Mitraille, à Marcel la Balance  ou à René Belle gueule, ils vous diront la même chose que moi. Mais attention, Castagneur n’a qu’une parole. Il ne faut surtout pas essayer de la lui faire à l’envers. D’ailleurs, une pensée pour Gustave les Doigts de fée, paix à son âme. Il avait sorti 5 as quand il faisait une partie contre Castagneur. Il faut dire que quand Christophe te jette son regard de tueur pendant une partie de cartes, tu as tendance à t’emmêler les pinceaux. C’est ce qui est arrivé à ce pauvre Gustave. Gustave était un filou, mais c’est triste de partir de cette manière. Donc, un conseil de marseillais, même si tu es fan du PSG, espèce d’enculé. T’as vu, on n’est pas rancuniers au sujet du foot, nous les marseillais, je vais te donner un précieux conseil. Fais bien gaffe à ce que tu gribouilles sur le Castagneur. Sache que Christophe, il craint dégun. Il ne craint personne le Castagneur, ni toi, ni ton site lejournalnews.com, ni personne. Il va te croquer comme on croque des croûtons dans une soupe au pistou. N’écris rien sur lui, enculé de parisien”, préconise Miloud le Broyeur.

“Pour moi, c’est de l’histoire ancienne”

“Ca y’est. J’ai réussi à vendre cette nuit les 20 tonnes de haschich que j’avais en stock. Avec Monsieur Castaner comme ministre de l’Intérieur, tu as intérêt à filer droit. Le commerce de la drogue, pour moi, c’est de l’histoire ancienne. Je me suis inscrit ce matin chez Pôle Emploi. Je vais chercher un travail, même si c’est un job au Smic. Vous savez, les boulots qui sont mal payés mais que t’es obligé de te réveiller à 5 heures du matin pour prendre ton RER. Au fait, les RER, ce sont les mêmes que ceux des années 80 ?. Il sente toujours la pisse ?. Depuis cette époque, je ne roule qu’en voitures sportives. Heureusement, j’ai aussi réussi à toutes les refourguer cette nuit. J’ai réussi à trouver des acheteurs. En même temps, c’est normal, j’ai vendu toutes mes voitures à 30% de leur valeur. Idem pour tout les tonnes de shit que j’avais en stock, j’ai tout soldé. Tout l’argent que j’ai ramassé, je l’ai donné à des associations caritatives. Je ne veux plus rien qui puisse me lier à mon passé de dealer. Avec Castaner à l’Intérieur, il vaut mieux être clean. La première fois que je l’avais vu à la télé, je me suis dit, lui tu n’as pas intérêt à l’avoir contre toi. Ça se voit à son regard. Il a le même regard qu’un mec qui était à Marseille, il y a très longtemps. Les gens le surnommaient ‘le Castagneur’. Je ne l’ai jamais vu le Marseillais, mais des potes à moi m’avaient parlé de lui, lors de la grande période de la French Connection. Mais j’en ai plus jamais entendu parler de ce ‘Castagneur’. Dans la vie, tout est question de regard”, informe un ancien dealer, reconverti en chercheur d’emploi.

“Il est coriace le bougre !”

Partout en France, de mémoire de policiers ou de gendarmes, on n’avait jamais vu cela. Que cela soit dans les centres-villes des grandes villes ou dans les quartiers chauds et dans les campagnes, les délinquants de tous âges viennent de leur plein gré se confesser dans les commissariats ou dans les gendarmeries de France. “Même les individus qui font de la gnôle frelatée, dans les campagnes ou dans les villes moyennes, apportent leur alcool de contrebande par futs entiers. Je ne vous parle même pas des détenteurs de faux permis de chasse et des voleurs de poules ou de tracteurs qui se dénoncent à la gendarmerie. Il est fort le Castaner. Il avait l’air tout gentil quand on le voyait à Antenne 2 (France 2, ndlr), mais en fait non. Il est coriace le bougre !”, reconnaît un gendarme de la ville de Bordeaux.

“Je n’aurais pas parié un euro si on m’avait dit que la Colline du Crack serait vide. Même les junkies arrêtent de fumer cette merde. Tous les accrocs au crack se sont mis à la cigarette électronique. Pareil pour ceux qui fument du cannabis. Eux, ils arrêtent carrément de fumer. Ils ont tous un cure-dent entre les chicos. L’effet Castaner est indéniable. Qui aurait un jour pensé ça. Il n’y a pas eu un seul appel cette nuit. Pas un vol, pas un braquage, pas une seule tentative de meurtre, rien à Paris. Même Pasqua n’avait pas produit un tel effet auprès des délinquants”, reconnaît un haut fonctionnaire.

“Il s’est mis lui-même les menottes”

Il se murmure qu’Alexandre Benalla aurait déposé son coffre-fort, qui avait disparu avant la perquisition devenue cas d’école dans les universités de droit. Ensuite, il se serait présenté au ministère de l’Intérieur. “Hulk (Alexandre Benalla, ndlr) s’est menotté devant les grilles du ministère et a demandé à être arrêté, de son plein gré. Au début, j’ai crû que c’était Patrick Sébastien qui faisait l’une de ses fameuses caméras cachées, mais non. C’était bien le tabasseur de manifestants, comme on l’appelle entre nous pour taquiner, qui est venu au ministère. Il s’était mis lui-même les menottes et a déposé son coffre-fort, qu’il tenait entre ses dents”, précise un officier du ministère de l’Intérieur.

 

 

Crédit-photo : Elliott Brown, flickr, cc by 2.0.

 

 

Partager.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.